Le sport contre la radicalisation

Le sport contre la radicalisation

Préface de Daniel Cohn-Bendit

Frédéric Mercadal

Au travers d’une vie consacrée au foot et à sa cité, ce livre dresse le portrait d’un quartier que la France, épouvantée, a découvert un matin de mars 2012, suite à « l’affaire » Merah.
Loin des clichés, des attendus et des poncifs, Frédéric Mercadal donne sa vision de l’intérieur de cette cité que d’aucuns voudraient ne plus voir exister.
Petit Vieux, Mysti, Berbed ou La Caille sont les figures d’un quartier qui porte en son sein la souffrance d’une ignominie sans nom, celle d’assassinats d’innocents.
Cette vision de ce petit bout de France n’a pas pour ambition de donner des leçons ni d’excuser l’inexcusable. La réalité est parfois bien plus simple.
Souvent seuls, certains responsables d’associations sportives restent parmi les derniers remparts face au dérives du radicalisme.
Ce livre, c’est aussi l’histoire d’un parcours, et la preuve – s’il en fallait – qu’il est parfois difficile d’être entendu quand on vient et qu’on vit dans une cité.

ISBN : 978-2-87557-323-0
Prix : 17,90 €
Date de parution : juin 2018
L'auteur

Frédéric Mercadal est Toulousain et vient plus précisément du quartier des Izards. Passionné de foot, il est entraîneur aux Izards depuis 25 ans. Impliqué dans son quartier, attentif aux jeunes qu’il entraîne, la dérive tragique de Mohammed Merah, qu’il a bien connu, l’a fait entrer de plain-pied dans la prévention de la radicalisation. Ami de Daniel Cohn-Bendit et de Romain Goupil, il n’a de cesse de montrer que vivre dans un quartier sensible n’est pas une malédiction.

Où acheter ce livre...

Cet ouvrage est disponible dans votre librairie favorite (n’hésitez pas à demander à votre libraire de le commander si vous ne le trouvez pas en rayon).

Vous pouvez aussi acheter ce livre directement en suivant un de ces liens selon votre préférence :

Retour haut de page