Le crime d’être père

Sylvain Moraillon
couv laissez-moi etre pere
Résumé:
Les histoires d’amour finissent mal, en général… et quand il y a des enfants
la guerre que certains parents déploient devient meurtrière.
C’est ce qu’il advient à Sylvain Moraillon. Le cas récurrent ces derniers mois
de pères juchés au sommet de grues pour réclamer une révision de leur
dossier de garde ou de visite est l’arbre qui cache la forêt.
Non, les droits des pères en France ne sont pas égaux à ceux des mères.
Oui, la garde partagée qui est privilégiée automatiquement dans certains
pays européens n’est pas appliquée facilement en France.
Sylvain Moraillon met en cause la justice française et les Services Sociaux
avec un réalisme qui fait froid dans le dos. Tout le monde passe à la moulinette
de son expérience : le JAF, les procureurs, les experts mandatés, les
psychologues et les avocats.
Alors, avec une plume méchante, agressive, vraie et cruelle, Sylvain Moraillon
raconte son calvaire et celui des autres parents.
Car aujourd’hui, les pères hurlent leur désarroi et leur tristesse : ils aiment
leurs enfants et veulent s’en occuper !
Non, un enfant n’est pas un jouet.

A propos de l’auteur:
Sylvain Moraillon est parolier, compositeur, producteur
de télévision. Il est père de trois enfants
et vit à Paris. Il est vice-président de l’association
Violette-Justice (association de défense des
droits de l’enfant ; elle a vocation à intervenir
contre les dérives de la justice et de l’action sociale
les concernant) et de l’ADUA (association
de défense des usagers de l’administration).
Collection
ISBN 978-2-87557-064-2
EAN 9782875570642
Date de parution 19/03/2014
Format 14 x 21,5
Nombre de pages 180
Prix public 15,90

1 réflexion sur “Le crime d’être père”

  1. Ping : Divorces ou séparations conflictuels : et les enfants ? – p@ternet

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page